• Hergé entre au palais

    Hergé au Grand Palais à Paris, c’est une scène digne du Sceptre d’Ottokar. L’auteur lui-même ne l’aurait pas cru : exposer sur les murs où Picasso ou Monet ont été présentés…

    Décryptons un peu la chose. Ou essayons. En commençant par réfléchir à l’usage du mot « décryptage » lui-même.

    Ce mot « décryptage » connaît une vogue insensée. A mesure que nous recevons des tsunamis d’informations mélangées, seconde après seconde, désormais tous les médias décryptent. A croire d’ailleurs que tout est codé et que nous vivons dans un monde d’espions. Pas étonnant ainsi que les théories du complot fassent florès. Un des effets positifs cependant réside dans le fait que désormais, parmi tant de décryptages qui n’en ont que le nom, s’est produit un saut qualitatif avec de réelles enquêtes et de réels travaux étayés.

    Lire la suite...

  • L’histoire mondiale des images, s’initier en 10 étapes-repères

    Nous vivons désormais partout sur la planète dans l’ubiquité permanente entre ce que nous voyons directement et ce que nous voyons indirectement (généralement par écran interposé). Comment alors penser que ce monde des images n’ait pas transformé profondément le fonctionnement des sociétés humaines et les imaginaires individuels dans notre réalité locale-globale ? Voilà pourquoi, à tout âge, il est devenu primordial de se situer dans le déversement incessant de tout et n’importe quoi, d’images, textes et sons que nous ne savons pas qualifier. Les repères en histoire générale de la production visuelle humaine sont devenus ainsi la base de savoirs indispensables si nous voulons échapper aux sociétés du contrôle et à l’instrumentalisation pour des raisons commerciales ou idéologiques.  Au XXIe siècle, apprendre à voir est devenu un impératif civique, autant qu’apprendre à lire. Cette exposition apporte des repères dans le temps, dans l'espace et sur les supports d'images. Elle est la base de nombreux développements possibles et peut se compléter par le livre (disponible sur www.lulu.com ).

    Cliquez ici pour demander l'exposition complète

    Lire la suite...

  • Carambolages : fertilité visuelle ou accident muséographique ?

    L’exposition lancée en mars 2016 au Grand Palais à Paris avec un catalogue-objet constitue un cas de figure passionnant. Nous l’avions évoquée avec son commissaire Jean-Hubert Martin dans l’émission [decryptcult]. Elle est en effet très révélatrice de beaucoup d’aspects concernant l’usage des expositions aujourd’hui comme celui de notre univers d’images et des pratiques de recherche et d’éducation.

    Lire la suite...

  • Cabu, Charb, Tignous, Wolinski

    En souvenir de Cabu et des membres de la rédaction de Charlie hebdo assassinés en ce jour, quelques images de Cabu invité de l'émission [Decryptcult] il y a presque un an jour pour jour. 

     

    Lire la suite...

  • Les révolutions arabes. Une nouvelle génération de photojournalistes

    L'exposition Oeil pour oeil, 5 ans de Signature se poursuit encore pendant une dizaine de jours à l'Hôtel de Sauroy. Elle sera l'occasion d'une rencontre à laquelle est associé [Decrytimages] autour du regard porté sur les révolutions arabes en compagnie des photographes Bruno Amsellem et Johann Rousselot.

    Rendez-vous mardi 3 juin à 19h à l'Hôtel de Sauroy.

    Pour plus d'informations sur le festival : http://www.signatures-photographies.com/vitrine/fr/news/oeil-pour-oeil-5-ans-de-signatures

    Voir également le site du Musée français de la photographie qui co-organise la rencontre : http://www.museedelaphoto.fr/?p=3706

     

    Lire la suite...

DEUTSCHER/BELLAICH

Double exposition à l'espace CINKO : Fabrice DEUTSCHER et Victor BELLAICH
par Florent BARNADES

Ces deux photographes exposent depuis lundi 12 mai et jusqu'au 25 mai deux séries complètement différentes dans leurs thèmes et leurs traitements. Le choc de cette exposition duale plus que double est des plus agréable.

Lire la suite

The Nine Eyes Of Google Street View

The Nine Eyes of Google Street View de Jon Rafman, artiste québécois né en 1981, diplômé de la School of the Art Institute of Chicago en 2008, publié aux éditions Jean Boîte, novembre 2011

A priori ce livre évoque une réalité connue de tous les internautes. L’application Google Street View ® permet de découvrir un panorama mondial. Le rêve de tous les géographes est devenu réalité : une carte en trois dimensions dans laquelle on peut se promener. Pour réussir cette photographie mondiale, Google® a déployé une flotte de neuf voitures armées d’appareil photo prenant des clichés tous les dix ou vingt mètres. Grâce à des logiciels qui ont assemblé le puzzle, toutes ces images sont devenues une réalité que l’internaute reconnaît du premier coup d’œil: une vue un peu déformée, dotée d’une mauvaise définition marquée par la croix de navigation et des directions routières. L’auteur de ce livre a collecté à travers la toile les vues remarquables produites par Google Street View®.

Lire la suite

La valise mexicaine

La valise mexicaine : exposition au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme du 27 février au 30 juin 2013
par Florent BARNADES (journaliste indépendant)

 La « valise mexicaine » est un ensemble de photos prises par Robert Capa (de son vrai nom Endre Enrö Friedmann), Gerda Taro (Gerta Phorylle) et Chim (David Szymin) durant la guerre civile espagnole (1936-1939) : au total elle regroupe 165 rouleaux de négatifs. Ce trésor avait été confié au représentant plénipotentiaire du Mexique à Vichy en 1941 par Robert Capa puis avait disparu pendant plus de 70 ans. En 2007, Benjamin Tarver hérite de la fameuse valise et se rend compte de sa valeur. Il la confie alors au International Center Of Photography de New York où l’on accueille cette redécouverte comme un miracle.

Lire la suite

Le spectacle de Debord

La Bibliothèque nationale de France, ayant acquis les archives de Guy Debord comme "trésor national", en a fait une exposition. Voilà qui crée un certain malaise. Non par la préservation de ce fonds précieux pour l'histoire mondiale des idées mais par la réification, l'aspect relique inévitable du vecteur exposition. Entrer et pénétrer dans une installation d'art contemporain à partir des fiches, tenues patiemment par l'auteur de sa petite écriture, met mal à l'aise. Personne ne peut faire parler les morts, cependant il l'aurait probablement empêchée, détournée ou autodétruite tel un Jean-Luc Godard au Centre Pompidou ou sous forme d'un labyrinthe énigmatique. 

 

Lire la suite

Art, images et pouvoir à l'époque coloniale et postcoloniale

 

Sophie Leclercq (CHCSC/UVSQ) et notre collaboratrice Maureen Murphy (HiCSA/Paris 1) organisent à Paris, les 29 et 30 avril, deux journées d'étude intitulées Art, images et pouvoir à l'époque coloniale et postcoloniale. Des chercheurs de différentes disciplines (historiens de l'art, historiens, anthropologues...) seront mobilisés afin d'interroger les liens entre des images de natures diverses, les pouvoirs politiques et nos imaginaires.

 

Renseignements et programme.