• Transporter. Quoi ? Ou ? Avec quelles énergies ?

    Transporter. Quoi ? Ou ? Avec quelles énergies ?

  • VOIR / NE PAS VOIR LES

    VOIR / NE PAS VOIR LES "HANDICAPS"

  • Exposition : Une petite histoire de la BD

    Exposition : Une petite histoire de la BD

  • Tout le monde décrypte !

    Tout le monde décrypte !

édito

Tout le monde décrypte !

Le lancement de la nouvelle formule de decryptimages.net doit être l’occasion d’une mise en perspective. Rappelons-le, lorsque ce site apparut en 2008 (lancé officiellement le 17 mars 2009), rassemblant les ressources de sites antérieurs créés depuis 2000 par l’Institut des Images (imagesmag, imageduc, primages), le mot « décrypter » n’était pas du tout à la mode. Nous avons eu de longs débats. La notion d’analyse nous semblait la bonne mais n’était pas très attirante (analysimages...). Nous nous sommes portés ainsi vers cette notion de décryptage, qui est le fait d’aller chercher le sens de ce qui est codé, crypté –quand il y a lieu...

Lire la suite

Marchand de rêve - NOTRE ANALYSE

Index de l'article

NOTRE ANALYSE

Les affiches de cinéma américain

Cette composition graphique relève d'un assemblage de symboles et de formes évanescentes qui ne font que suggérer aux internautes le monde merveilleux des stars. Les affiches des grandes productions américaines adoptent souvent ce procédé, comme c'est le cas avec l'affiche-poster Le monde ne suffit pas / The world is not Enough daté de 1999.

reve02_on

Les couleurs chaudes, le rouge et l'orange, mêlées au noir provoquent un sentiment agréable qui est souvent utilisé dans les affiches des films de James Bond par exemple, Vivre et laisser mourir / Live and let die en 1973 ou Demain ne meurt jamais / Tomorrow never dies en 1997.

reve04_on

reve05_on


La comparaison avec les affiches des superproductions de la Metro Goldwyn Meyer semble se préciser avec la couverture apparaissant sur la cassette vidéo de World is not Enough : on y retrouve les mêmes éléments que sur cette page d'accueil du site : une femme de profil, épaule dénudée, une scène floue largement baignée de lumière, les traits d'un visage masculin non identifiable etc… Cette similitude, parfaitement étudiée, permet aux internautes futurs acteurs de s'identifier aux héros cinématographiques. Les formes floues leur permettant aisément de placer leur propre image dans le cadre graphique.