• Un autre regard : DES IMAGES POUR REFLECHIR SUR NOTRE PLANETE

    Un autre regard : DES IMAGES POUR REFLECHIR SUR NOTRE PLANETE

  • Transporter. Quoi ? Ou ? Avec quelles énergies ?

    Transporter. Quoi ? Ou ? Avec quelles énergies ?

  • VOIR / NE PAS VOIR LES

    VOIR / NE PAS VOIR LES "HANDICAPS"

  • Exposition : Une petite histoire de la BD

    Exposition : Une petite histoire de la BD

édito

Tout le monde décrypte !

Le lancement de la nouvelle formule de decryptimages.net doit être l’occasion d’une mise en perspective. Rappelons-le, lorsque ce site apparut en 2008 (lancé officiellement le 17 mars 2009), rassemblant les ressources de sites antérieurs créés depuis 2000 par l’Institut des Images (imagesmag, imageduc, primages), le mot « décrypter » n’était pas du tout à la mode. Nous avons eu de longs débats. La notion d’analyse nous semblait la bonne mais n’était pas très attirante (analysimages...). Nous nous sommes portés ainsi vers cette notion de décryptage, qui est le fait d’aller chercher le sens de ce qui est codé, crypté –quand il y a lieu...

Lire la suite

Les nouvelles couleurs du roman noir - COMMENT

Index de l'article

COMMENT

Le contexte

Le rayonnement littéraire de Dashiell Hammett dépasse largement le cadre du roman policier. Il est considéré comme un grand écrivain américain du vingtième siècle, et, comme nous l’apprend Nathalie Beunat, dans l’ouvrage qu’elle lui a consacré, Aragon le comparait à Hemingway et Faulkner, et son chef d’œuvre, le roman La clé de verre (The glass key, était au programme du Capes et de l’Agrégation d’anglais en 1987. Notons au passage que la couverture de La clé de verre, publié dans la collection Folio Policier, reprend un autre procédé cher au cinéma (la contre-plongée), en un cadrage particulier, inquiétant et tourmenté, typique de l’esthétique des films noirs.

02_on

De plus, Hammett est considéré comme le père du roman noir américain, très ancré dans la réalité de son temps, c’est l’une des références de Marcel Duhamel, lorsqu’il crée la fameuse collection « Série Noire » en 1945. Pourtant, le roman La moisson rouge est d’abord paru dans la collection « Les chefs d’œuvres du roman d’aventures » des éditions Gallimard en 1932, avant d’être repris dans la collection « Série noire », en 1950.

03_on 04_on

Entre temps, le cinéma a fortement contribué a élargir la notoriété de Dashiell Hammett dont l’œuvre inspira de nombreux films, comme Le Faucon maltais (The maltese falcone)  réalisé par John Huston en 1941, qui rendit Humphrey Bogart célèbre, -alors qu’avant, il n’apparaissait que dans des seconds rôles-, dans son rôle de Sam Spade, détective privé « dur à cuire ». Ensuite, de grands cinéastes comme Wim Wenders ou les frères Coen continuèrent à rendre hommage à cet auteur, respectivement, dans Hammett (1982) et Miller’s crossing (1990).   
En octobre 2001, les couvertures de la Série Noire ont changé : des photos apparaissent désormais. Quelques années auparavant, les éditions Gallimard lançaient une nouvelle collection de poche « Folio Policier », qui reprenait des éléments propres à la Série Noire (noir et blanc, titre en jaune) auxquels s’ajoutaient une photo colorisée, sur ses couvertures.