• Un autre regard : DES IMAGES POUR REFLECHIR SUR NOTRE PLANETE

    Un autre regard : DES IMAGES POUR REFLECHIR SUR NOTRE PLANETE

  • Transporter. Quoi ? Ou ? Avec quelles énergies ?

    Transporter. Quoi ? Ou ? Avec quelles énergies ?

  • VOIR / NE PAS VOIR LES

    VOIR / NE PAS VOIR LES "HANDICAPS"

  • Exposition : Une petite histoire de la BD

    Exposition : Une petite histoire de la BD

édito

Les pensées confettis

Nous vivons singulièrement deux périls opposés de façon simultanée : l’uniformisation et la parcellisation. L’uniformisation est constituée par la marchandisation de la planète, sa normalisation et sa standardisation : les mêmes produits de masse partout, les mêmes modes vestimentaires ou de pensée. La parcellisation est son pendant : chacune et chacun dans son coin ou replié sur sa communauté réelle et virtuelle.

Lire la suite

Une image peut en cacher une autre !

Prenons une image... N’importe laquelle... Celle-ci par exemple...

dessin_syrine

Cette image n’étant pas signée... Je m’interroge...

Est-ce le dessin d’un artiste new-yorkais très en vogue ? 
Le logo d’une marque de champignons hallucinogènes ?
Le label d’une maison de disque underground ?

Alors comme n’importe qui serait tenté de le faire, je commence à interpréter ces coups de crayons avec les seuls outils que je possède : ce que je sais et ce que je vois...
J’enquête...
J’apprends finalement que ce bonhomme est l’œuvre d’une petite fille de 4 ans...
Oh la la la !! Je n’aimerais pas être son père !!!!
Seulement voilà, lorsque je découvre ce dessin qui m’arrive par le net alors que je tourne un film aux Etats-Unis, j’apprends justement que ce dessin n’est autre qu’un autoportrait de ma fille, Syrine !

De l’autre côté de l’Atlantique, je culpabilise ...
Pourquoi ma fille se dessine-t-elle handicapée ?
En rentrant dans l’hexagone, je pose alors  une série de questions à Syrine afin qu’elle me décrypte une image dont elle est l’auteur...

POURQUOI IL N’A PAS DES BRAS TON BONHOMME ?
PARCE QU’ILS SONT DANS SA POCHE...

POURQUOI IL N’A PAS DE NEZ ET PAS DE BOUCHE ?
PARCE QU’IL A UNE CAGOULE !

POURQUOI IL A LES YEUX VERT ET MARRON?
PARCE QUE MAMAN A LES YEUX MARRON ET  QUE TOI T’AS LES YEUX VERTS...

POURQUOI SA ROBE ELLE EST PAS FINIE ?
MAIS SA ROBE ELLE EST FINIE PAPA... C’EST PLUS JOLIE COMME ÇA...

POURQUOI IL N’A PAS DE CHEVEUX ?
MAIS IL A DES CHEVEUX, LÀ, AU-DESSUS DU CRÂNE... REGARDE BIEN...

POURQUOI IL N’A PAS DE PIEDS ?
PARCE QUE JE LES AI OUBLIÉS !!!!

Et voilà comment j’ai confondu « un bonhomme emmitouflé » , dessiné en décembre à Paris avec « un bonhomme handicapé ». 
Plus tard, je décide de me faire tatouer ce dessin sur un de mes avant bras, sorte de post-it permanent qui me rappelle sans cesse combien il est important de ne pas trop vite interpréter une image quand on n’en connaît pas tout à fait la source...

Gilles Porte (cinéaste)