Vie et mort de l'image

DEBRAY Régis, Vie et mort de l'image, Gallimard-Folio essais, 1992

 

Thumbnail imageL'image a toujours eu barre sur les hommes, mais l'œil occidental a une histoire et chaque époque son inconscient optique. Notre regard fut magique avant d'être artistique. Il devient à présent économique. Il n'y a pas d'image en soi. Son statut et ses pouvoirs ont varié au gré des révolutions techniques et des croyances collectives. C'est la logique de cette évolution surprenante qu'on a voulu ici suivre à la trace, depuis les grottes ornées jusqu'à l'écran d'ordinateur. En réconciliant, par une démarche médiologique, les approches matérielle et spirituelle du monde de l'art, trop souvent exclusives. L'ère des images n'aura-t-elle été qu'une brève parenthèse entre le temps des « idoles » et celui du « visuel » où nous sommes entrés ?

La mise au jour des codes invisibles du visible dissipe en tout cas quelques mythes tenaces, tels que « l'histoire de l'Art » ou « la Civilisation de l'image ». En entrant dans la vidéosphère, avec le saut décisif du cinéma à la télévision et bientôt avec la révolution numérique, c'est sans doute aussi à « la société du spectacle » qu'il nous faut dire adieu.

Philosophie de l'image

DAGOGNET François, Philosophie de l'image, Vrin, Paris, 1984

 

Thumbnail imageCe livre traite de l'image, mais aussi, plus généralement, de la copie, du double, de la représentation,du calque,du sosie... La philosophie, à juste titre, a mis en garde contres ces si dangereux reflets. Ne doit-on pas préférer ce qui est à ce qui l'imite ou le mime? Méfions-nous des leurres! Cependant, on est revenu sur cette séculaire et injuste condamnation. La technologie moderne a peu à peu sauvé celle qu'on avait trop infériorisée et éloignée. Et quelle victoire! L'image numérique, donc celle de synthèse, l'arrache à une servitude que les philosophes classiques et même plus modernes avaient scellée. L'électro-optique, la tomodensitométrie (scannographie), l'holographie, entre autres, multiplient les prouesses libératrices. Dans le passé, la photographie, voire la radiographie avaient déjà ébranlé les anciennes positions. La guerre commençait. L'imagerie déferle donc, ainsi que l'industrie noire des contrefaçons, des plagiats, des pseudo-répliques, du pastiche. Les trucages et la fraude. Mais où situer aujourd'hui le vrai et le faux? Comment distinguer le modèle et son équivalent? Les vieilles frontières, comme on le montrera, s'estompent. Quel branle-bas et quelle fête aussi! On a voulu prendre acte de cette nouveauté.

Sémantique de l’image : pour une approche méthodique des messages visuels

COCULA Bernard PEYROUTET Claude,Sémantique de l'image : pour une approche méthodique des messages visuels, Delagrave, Paris, 1986.

 

Thumbnail image

Destinée aux élèves de terminale et des classes préparatoires, mais aussi aux enseignants du second degré, cette approche de l'image s'adresse aux récepteurs de messages visuels et tente de leur donner les moyens de les apprécier et de les juger grâce à une méthode s'inspirant des recherches scientifiques concernant la physiologie, et la psychologie de la perception visuelle ainsi que celles relatives à la linguistique et à la stylistique pour ce qui concerne l'affiche ou l'image publicitaire. L'ensemble constitue une méthode d'approche utilisable pour toutes les images fixes d'un tableau classique à une affiche de propagande.

Dictionnaire des symboles, mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres

CHEVALIER Jean et GHEERBRANT Alain, Dictionnaire des symboles, mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres, Robert Laffont, Paris, 1969.

 

Thumbnail imageC'est trop peu de dire que nous vivons dans un monde de symboles, un monde de symboles vit en nous. De la psychanalyse à l'anthropologie, de la critique d'art à la publicité et à la propagande idéologique ou politique, sciences, arts et techniques essaient de plus en plus aujourd'hui de décrypter ce langage des symboles, tant pour élargir le champ de la connaissance et approfondir la communication que pour apprivoiser une énergie d'un genre particulier, sous-jacente à nos actes, à nos réflexes, à nos attirances et répulsions, dont nous commençons à peine à deviner la formidable puissance. Des années de réflexions et d'études comparatives sur un corpus d'informations rassemblées par une équipe de chercheurs, les auteurs ont tenté de donner à voir le cours profond du langage symbolique, tel qu'il se ramifie dans les strates cachées de notre mémoire.  Plus de mille six cents articles, reliés par des comparaisons et des renvois, permettent de mieux approcher la nudité du symbole, que la raison dans sa seule mouvance ne parviendrait pas à saisir.